sport grossesse

Félicitations! Un bébé s’annonce!

Devez-vous stopper toute activité sportive dès que le test annonce un joli +++ ou pouvez-vous continuer à bouger durant votre grossesse?

Après des décennies où on recommandait aux femmes enceintes de s’abstenir et de se reposer, il est maintenant admis qu’une activité physique régulière est bénéfique pour la maman mais aussi pour le bébé.

Les bonnes raisons de faire du sport pendant sa grossesse

Les atouts du sport pendant la grossesse sont nombreux:

  • Le sport a un impact positif sur le moral. Il vous aidera à pallier le stress et les sautes d’humeur liées aux variations hormonales et à éviter les petits coups de blues.
  • Bouger aide à mieux dormir. Si certaines femmes ont littéralement besoin d’hiberner durant leur grossesse, d’autres sont de véritables piles électriques et leur sommeil en pâtit. Si c’est votre cas, bouger vous permettra de canaliser votre énergie et de retrouver des nuits plus sereines.
  • Le sport aide à préparer l’accouchement. L’accouchement est comme un peu comme un marathon, autant être prête et endurante! En améliorant vos capacités cardio-vasculaires, il vous aidera à être au top le jour J.
  • L’activité physique limite la prise de poids. Si celle-ci est normale- il est dangereux d’essayer de ne prendre que cinq petits kilos, elle peut-être gênante et provoquer des douleurs lombaires si elle est trop importante. Et les kilos pris pendant la grossesse seront aussi plus faciles à perdre car vous aurez entretenu votre masse musculaire.
  • Le sport permet de réguler la glycémie et ainsi de limiter le risque d’apparition du diabète gestationnel qui peut avoir des conséquences comme la fatigue ou l’hypertension.
  • Bouger est également bénéfique pour le bébé et participe à la bonne santé de son développement cérébral, de sa santé mentale, de son poids et son cœur.

Une vigilance de rigueur

Si bouger est bénéfique, toutes les activités ne sont pas recommandées et il faut savoir faire preuve de vigilance et de mesure.

Considérez la grossesse comme une parenthèse dans votre vie durant laquelle vous devez adapter votre pratique pour ne pas prendre de risques inutiles.

Plusieurs règles s’imposent:

    • Évitez les impacts et les risques de coups et de chute: la course, les sports extrêmes et de combat sont absolument contre-indiqués
    • Ne vous essoufflez pas: quelle que soit votre activité, vous ne devez jamais avoir le souffle coupé, car lorsque vous manquez d’oxygène, bébé aussi et quand c’est répété, cela peut engendrer des retards de croissance. Privilégiez des exercices cardio doux, raisonnables et confortables, vous aurez tout le temps de reprendre l’interval training une fois bébé arrivé!
    • Ne pas faites d’abdos superficiels: quand on est enceinte, les muscles abdominaux superficiels (les grands droits, ceux qui donnent des plaquettes de chocolat) s’écartent pour laisser la place à bébé. Le risque de les contracter durant la grossesse est de développer ensuite ce que l’on appelle un diastasis qui est un petit trou entre les abdos en bas du nombril…Difficile à corriger ensuite… Exit donc les crunchs et autres sit-up!

Quels sport au fil de la grossesse?

Durant le premier trimestre, c’est encore tout fragile. Il convient de mettre de côté les activités susceptibles de provoquer une fausse couche à causes de chocs ou d’impacts répétés. Autrement, il n’y a pas de recommandation spécifiques. Faites vous plaisir!

Ces premiers mois sont parfois fatigants, ne vous forcez pas et ne culpabilisez pas si vous avez du mal à être régulière.

Durant le second trimestre, il est bon de ralentir la cadence. Vous pouvez faire du cardio, par exemple de l’elliptique mais tranquillement. Profiter des piscines privées du Paris Country Club pour nager ou faire de l’aquagym est une très bonne idée également car vous serez portée par l’eau. Enfin, le yoga doux et la marche vont participer à votre confort et à votre détente.

Enfin, durant le dernier trimestre, vous pouvez continuer de bouger si vous n’êtes pas trop fatiguée. Plus que jamais, allez-y à votre rythme et sans challenge. Le but est avant tout de vous faire du bien et de ne pas forcer. Une activité physique même légère vous aidera à soulager les troubles de la circulation et les petits soucis digestifs fréquents durant cette période.  Profitez de la piscine pour bouger en douceur et vous délasser et évitez les marches prolongées si vous souffrez du dos.

Respectez-vos besoins, ne vous épuisez pas. L’important, c’est d’arriver dans la meilleure condition possible le jour de l’accouchement.

Plan du site   Accès & Contact   Mentions Légales

Paris Country Club® 2016

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×

Vous connecter avec vos identifiants
Vous avez oublié vos informations ?